4,8 - Excellent
  • Le plus grand choix d'Europe
  • Uniquement les vendeurs certifiés
  • Protection des acheteurs
  • Financement
Le plus grand choix d'Europe
Uniquement les vendeurs certifiés
Protection des acheteurs
Financement

Le guide du vélo de course buycycle

Quels sont les types de vélos de course? Trouverez ici toutes les informations sur les types de vélos de course et les particularités de chaque type.

Le guide du vélo de course buycycle
Photo par Aditya Wardhana / Unsplash

Quels sont les différents types de vélos de course ?

La diversité des types de vélos de course est grande, c'est un fait. Différents besoins, terrains et objectifs nécessitent différents modèles. Nous t'expliquons dans ce guide ultime buycycle quels sont les différents types de vélos de course et ce dont il faut tenir compte pour chaque modèle.

Il était une fois un vélo de course

Par définition, un vélo de course est un vélo conçu, construit et très léger pour la course. Il est conçu pour être utilisé comme engin de sport et pour la course à pied. Cyclisme sur route et se caractérise donc par une construction légère et une réduction des composants indispensables à la conduite. Depuis l'an 2000, l'Union Cycliste Internationale (UCI) prévoit un poids minimum de 6,8 kg si l'on souhaite participer à des compétitions. On reconnaît les vélos de course aux jantes et aux roues étroites. Pneus et les roues étroites Guidon (le règlement de l'UCI autorise un maximum de 50 cm). La plupart du temps, il s'agit de guidons en forme d'étrier ou de corne, qui permettent différentes positions de prise en main. Jusqu'ici, tout va bien.

Mais à partir du vélo de course dit classique, d'autres types de vélos de course ont été créés, qui se ressemblent à première vue, mais qui présentent des différences notables lorsqu'on les regarde de plus près. Les caractéristiques spéciales sont basées sur des exigences clairement définies, sur la base desquelles certains aspects (aérodynamisme, poids, longévité, etc.) ont été optimisés.

Nous distinguons généralement les vélos de course pour les parcours plats, pour les paysages de montagne et de collines, pour les longues distances et les vélos dits polyvalents. Nous te présentons les différents types dans la suite de cet article.

1. la chèvre de montagne

/Users/valentinaobrist/Desktop/WilierTriestina-ZeroSLR-1205.jpeg

Les vélos de course pour les paysages de montagne et de collines ou les véritables courses de vélo se caractérisent d'abord par leur légèreté. Le cadre est souvent fabriqué en Fibres de carboneou bien en titane. De plus, ces vélos de course permettent une direction et un contrôle très agiles, ce qui facilite la conduite dans les virages, en particulier dans les descentes raides. La position du corps pendant la course peut être modifiée grâce à différents réglages (Position de la selleLa longueur de la potence, les entretoises, etc.) varie, mais elle est généralement conçue pour les longues sorties et est donc un peu plus confortable que sur les vélos de course sportifs. La taille du plateau est également importante, car elle peut influencer la cadence dans les montées raides. En montagne, "moins c'est plus". L'aérodynamisme et la longévité du vélo dépendent également des matériaux utilisés.

Conclusion: imbattable en montagne et un bon allrounder en général.

2. les vélos de contre-la-montre et les vélos aérodynamiques

/Users/valentinaobrist/Desktop/Felt-AR-Advanced-2020-white-1340x811.jpeg

Pour les longs niveaux, les courses contre la montre ou un Triathlon Le vélo de course contre la montre est idéal. Le poids et le confort sont délibérément mis de côté, la seule chose qui compte ici est d'offrir le moins de surface possible au vent afin d'économiser de l'énergie et d'obtenir un maximum d'aérodynamisme. Les cadres plus épais et l'intégration des différents composants et des jantes sont essentiels. Ainsi, il est peu probable de voir des câbles ou des patins de frein saillants sur un vélo aéro. De plus, la section des tubes correspond souvent à la forme des pneus afin d'économiser des millimètres supplémentaires qui pourraient être exposés au vent. Ainsi, le vélo aéro est conçu et construit pour un objectif clairement défini, il est donc considéré comme un spécialiste absolu. Nous ne le recommandons donc pas pour une course en montagne. Mais si tu veux aller le plus vite possible sur le plat, tu seras bien servi.

Conclusion: imbattable sur le plan, mais le confort est écrit au rabais. Mais ce n'est pas le but.

3. les vélos de course d'endurance

"Je m'en vais" nous ferait probablement voyager sur un Endurance C'est ce qu'on appelle un vélo de course. La géométrie équilibrée, y compris l'empattement plus long, le tube de direction haut et la position assise droite qui en résulte, nous offre une vie de cycliste plus confortable que la moyenne. De plus, la stabilité et la robustesse sont élevées. Les transmissions à rapports compacts, les pneus plus larges et les différents mécanismes d'amortissement rendent la conduite agréable. Les freins à disque souvent installés augmentent la sécurité et ménagent les muscles des bras. Cet équipement permet donc de parcourir de longues distances, notamment lors de randonnées de plusieurs jours et sur différents terrains. La résistance à l'air est naturellement un peu plus élevée que sur un aérobike ou un vélo de course classique. De plus, le poids un peu plus élevé joue un rôle dans les longues montées, mais il est possible d'y remédier en choisissant les différents composants.

Conclusion: un compagnon idéal pour les amateurs de longues distances avec peu d'ambitions de course.

4. les vélos de gravel

/Users/valentinaobrist/Desktop/Grizl_CF_SL_Copyright_Canyon_Roo_Fowler_1.jpeg

Le meilleur moyen de conquérir les graviers, les forêts et les prairies est d'utiliser un Gravel Bike. Depuis quelques années, de plus en plus de cyclistes de course passionnés passent à l'"alternative tout-terrain" car le Gravel est un vélo polyvalent qui ne limite pas le plaisir de la conduite en fonction du terrain. Ces vélos de course se caractérisent par leur résistance et leur flexibilité. Cadre atteignent une plus grande garde au sol grâce à un pédalier surélevé et se débrouillent sur tous les terrains grâce à des pneus plus larges et profilés. En combinaison avec un poids plus léger Suspension Les gravelbikes permettent donc de rouler aussi bien sur la route que sur le terrain. Cette flexibilité entraîne bien sûr des performances moindres sur les routes droites, mais il y a toujours une nette différence avec un vélo de course. VTT Il n'y a pas d'autre choix. Ceux qui ne veulent pas renoncer à leur vélo de course mais qui aiment quand même sortir des sentiers battus trouveront ici un compromis plus qu'acceptable.

Conclusion: pour les amateurs de tous types de parcours à la recherche de leur One-For-All.

5. notre recommandation

En fin de compte, chaque vélo de course est amusant à sa manière, tant que tu l'utilises correctement. Que ce soit en montagne, sur les parcours de contre-la-montre ou même en forêt, la diversité des types de vélos de course a quelque chose à offrir à chacun. Pour les indécis, les vélos d'endurance sont une bonne solution, car ils offrent de nombreuses caractéristiques, un grand confort et une bonne sécurité, sans pour autant s'effondrer en montagne ou sur le plat.

Quelle que soit ta passion, pour vivre l'expérience ultime du windsurf sur deux roues, tu dois te rendre chez buycycle Ton nouveau vélo Vélo de course Tu trouveras ton bonheur ! Nous avons certainement quelque chose à t'offrir. accepte Tu peux aussi accepter ton vélo actuel !

Tous les types de vélos de course en un coup d'œil | buycycle

Qu'est-ce que tu entends par vélo de course ?

La diversité des types de vélos de course est grande, c'est un fait. Différents besoins, terrains et objectifs nécessitent différents modèles. Nous t'expliquons ici quels sont les différents types de vélos de course et ce à quoi il faut faire attention pour chacun d'entre eux.

Il était une fois un vélo de course

Par définition, un vélo de course est un vélo conçu, construit et très léger pour la course. Il est conçu pour être utilisé en tant qu'équipement sportif et pour le cyclisme sur route et se caractérise par une construction légère et une réduction des composants essentiels à la conduite. Depuis l'an 2000, l'Union Cycliste Internationale (UCI) prévoit un poids minimum de 6,8 kg si l'on souhaite réellement participer à des compétitions. Aujourd'hui, les vélos de course sont généralement dotés de jantes et de pneus étroits et d'un guidon en forme d'étrier ou de corne, qui permet différentes positions de prise en main et qui est plus étroit que les guidons habituels (le règlement de l'UCI autorise un maximum de 50 cm). Voilà pour la situation de départ.

A partir du vélo de course dit classique, d'autres types de vélos de course ont été créés au fil du temps, qui se ressemblent à première vue, mais qui présentent parfois des différences notables dans les détails. Les caractéristiques spécifiques sont basées sur des exigences clairement définies, sur la base desquelles certains aspects (aérodynamique, poids, longévité, etc.) ont été optimisés. Et ce, au détriment des caractéristiques complémentaires.

Nous distinguons généralement les vélos de course pour les parcours plats, pour les paysages de montagne et de collines, pour les longues distances ainsi que les vélos dits "allrounder". Les différents types sont décrits ci-dessous.

La chèvre de montagne

Les vélos de course pour les paysages de montagne et de collines ou les véritables courses de vélo se caractérisent d'abord par leur faible poids. Le cadre est souvent en fibre de carbone, mais aussi en titane. De plus, les vélos de course permettent une conduite très agile, ce qui facilite les virages, en particulier dans les descentes raides. La position peut varier en fonction de différents réglages (position de la selle, longueur de la potence, entretoises, etc. La taille du plateau est également importante, car elle peut influencer la cadence dans les montées raides. En montagne, "moins c'est plus". L'aérodynamisme et la longévité dépendent également des matériaux utilisés.

CONCLUSION : imbattable en montagne, bon allrounder en général.

Vélos de course contre la montre et vélos aéro

Le vélo de contre-la-montre est idéal pour les longues plaines, les courses contre la montre ou le triathlon. Le poids et le confort sont délibérément négligés, la seule chose qui compte est d'offrir le moins de surface d'attaque possible au vent pour économiser de l'énergie. Les cadres plus épais et l'intégration des différents composants et des jantes sont décisifs. Ainsi, il est peu probable de voir des câbles ou des patins de frein saillants sur un vélo aéro. De plus, la section des tubes correspond souvent à la forme des pneus afin d'économiser des millimètres supplémentaires qui pourraient être exposés au vent. Ainsi, la roue Aero est conçue et construite pour un objectif clairement défini, elle est donc considérée comme un spécialiste absolu. Nous ne le recommandons donc pas pour une arrivée en montagne. Ceux qui veulent aller le plus vite possible sur le plat sont bien servis.

CONCLUSION : imbattable sur le plan, mais le confort est écrit en petits caractères.

Vélos de course Endurance

"Je m'en vais", voilà ce que nous pourrions dire sur un vélo de course Endurance. La géométrie équilibrée, y compris l'empattement plus long, le tube de direction élevé et la position assise droite qui en résulte, offre un grand confort de conduite. De plus, la stabilité et la robustesse sont élevées. Les transmissions à rapports compacts, les pneus plus larges et les différents mécanismes d'amortissement rendent la conduite agréable. Les freins à disque souvent installés augmentent la sécurité et ménagent les muscles des bras. Cet équipement permet donc de parcourir de longues distances, notamment lors de randonnées de plusieurs jours et sur différents terrains. La résistance à l'air est naturellement un peu plus élevée que sur un aérobike ou un vélo de course classique. De plus, le poids un peu plus élevé joue un rôle dans les longues montées, mais il est possible d'y remédier en choisissant les différents composants.

CONCLUSION : Pour les amateurs de longues distances avec peu d'ambitions de course.

Vélos de gravel

La meilleure façon de conquérir les graviers, les forêts et les prairies est d'utiliser un Gravel bike. Depuis quelques années, de plus en plus de cyclistes de course passionnés se tournent vers cette "alternative tout-terrain" pour échapper aux pistes cyclables surchargées et aux routes fréquentées. Ces vélos de course se caractérisent par des cadres résistants et flexibles, atteignent une plus grande garde au sol grâce à des pédaliers surélevés et se présentent avec des pneus plus larges et profilés. En combinaison avec un braquet plus léger, les gravelbikes permettent donc de rouler aussi bien sur la route que sur le terrain. Cette flexibilité entraîne bien entendu des performances moindres sur la route, mais la différence avec un VTT est toujours nette. Ceux qui ne veulent pas renoncer à leur vélo de course mais qui aiment quand même sortir des sentiers battus trouveront ici un compromis plus qu'acceptable.

CONCLUSION : Pour les épicuriens et plus de choix dans le choix de l'itinéraire.

En fin de compte, chaque vélo de course est amusant à sa manière, tant que tu l'utilises correctement. Que ce soit en montagne, sur les parcours de contre-la-montre ou même en forêt, la diversité des types de vélos de course a quelque chose à offrir à chacun. Pour les indécis, les vélos d'endurance sont une bonne solution, car ils offrent de nombreuses caractéristiques, un grand confort et une bonne sécurité, sans pour autant s'effondrer en montagne ou sur le plat.

Si une certaine passion se développe avec le temps, nous avons certainement quelque chose à proposer chez buycycle et nous accepterons volontiers ton vélo actuel.