4,8 - Excellent
  • Le plus grand choix d'Europe
  • Uniquement les vendeurs certifiés
  • Protection des acheteurs
  • Financement
Le plus grand choix d'Europe
Uniquement les vendeurs certifiés
Protection des acheteurs
Financement

Le powermeter pour vélo

Le powermeter pour vélo

Voici comment perfectionner ton entraînement

La confiance c'est bien, le contrôle c'est mieux. Cela vaut aussi pour la CyclismeIl est important de vérifier ses propres performances. Heureusement, il existe des powermeters pour cela. Ces outils modernes Gadgets ne mesurent pas seulement la vitesse, le dénivelé ou le temps, mais aussi la cadence ou l'équilibre. Si tu en sais plus sur ton entraînement, tu peux l'augmenter et l'améliorer plus facilement... Mais comment exactement ? Dans le blog post d'aujourd'hui, nous répondons à toutes les questions concernant les appareils de mesure de la performance !

1. qu'est-ce qu'un powermeter ?

Pendant le cyclisme, un powermeter mesure en temps réel la force générée en pédalant ainsi que la fréquence de pédalage (le nombre de tours de pédales par minute) et calcule la puissance fournie en watts sur la base de ces données. Le plus convaincant ? Les facteurs tels que l'inclinaison ou la pente de la piste et les éventuels vents contraires ne sont pas du tout pertinents pour la mesure, ce qui fait du powermeter un compteur de puissance très précis.

2. quand est-ce qu'un powermeter vaut la peine ?

Collecter des données, c'est aussi possible Ordinateurs de véloles cardiofréquencemètres et ton application Strava. Mais les informations sur ta vitesse moyenne, ta fréquence cardiaque ou le dénivelé parcouru ne t'apportent qu'une aide limitée, car elles dépendent toutes fortement du type d'entraînement, de la distance, de ton style de conduite, de ton état (psychique), etc. SantéLe vent de face et bien d'autres facteurs. Si tu veux mesurer tes courses de manière précise et objective afin de pouvoir les évaluer, les comparer ou les améliorer en conséquence, tu as besoin d'un powermeter.

Cet achat, devenu relativement abordable, ne vaut pas seulement la peine pour les cyclistes expérimentés. Vélo de courseLes coureurs : les cyclistes. aussi. VTT Les coureurs peuvent en profiter, les débutants de toutes les disciplines peuvent trouver plus facilement quel entraînement leur convient le mieux avec le powermeter. Entraînement en salle Il vaut la peine de jeter un coup d'œil sur les performances réalisées.

3. comment fonctionne un powermeter ?

Il existe différents types de powermeters. La fréquence de pédalage peut être mesurée soit par un aimant sur le pédalier et un capteur sur la base de la chaîne, soit électroniquement en déterminant la longueur de l'onde sinusoïdale générée. La force est généralement déterminée par ce que l'on appelle des jauges de contrainte, qui présentent une résistance électrique qui varie en fonction de la force ou de la faiblesse avec laquelle on appuie sur le vélo. Pédales Le pédalage change. Les données de puissance sont collectées par le powermeter et transmises ensuite à l'ordinateur de vélo. Elles sont ensuite calculées et affichées numériquement.

4. qu'est-ce qu'un powermeter indique ?

En premier lieu, un powermeter te révèle ta puissance actuelle en watts. Le temps de pédalage et l'indice de pédalage sont également calculés à partir de la cadence calculée. Le premier est le temps total de pédalage moins les phases de roulage et le second représente la relation entre le temps total de pédalage et les phases de roulage en pourcentage. Outre la puissance maximale et la puissance moyenne qui sont affichées après une séance d'entraînement terminée, c'est surtout la valeur dite FTP qui est particulièrement intéressante. Ce seuil fonctionnel de puissance (FTP) décrit la puissance la plus élevée qui a pu être maintenue pendant une heure de course et offre ainsi la possibilité de déduire des zones d'entraînement. Dans quelle zone du parcours t'es-tu activement régénéré, quand as-tu travaillé ton endurance de base, où se situait ton seuil de lactate et quand t'es-tu entraîné en anaérobie ? Le powermeter t'aide à répondre à ces questions et à partir de ces données, tu peux ensuite concevoir un entraînement plus ciblé.

Pour les powermeters qui mesurent les deux côtés, d'autres valeurs peuvent être mesurées. Le TE, torque effectiveness, représente l'efficacité du couple et prend en compte aussi bien le couple positif que le couple négatif (le couple positif représente la force qui pousse la pédale vers le bas, le couple négatif représente la force opposée de la jambe arrière). Le pedal smoothness indique la régularité du pédalage et la valeur d'équilibre montre séparément comment la répartition de la puissance totale des deux jambes varie.

5. quels sont les powermeters disponibles ?

Les powermeters peuvent mesurer un côté ou les deux. La mesure unilatérale est effectuée par un capteur sur la pédale ou le bras de manivelle gauche et la mesure bilatérale est effectuée par deux capteurs indépendants. La mesure bilatérale permet de savoir quelle jambe est la plus puissante, mais elle est aussi plus sujette aux erreurs de mesure. Les powermeters avec une mesure unilatérale sont généralement plus abordables. Mais les powermeters se différencient aussi par la manière dont ils sont fixés et par quelques autres facteurs :

Pédales de powermeter

Ces pédales spécialement conçues mesurent, une fois installées, la puissance générée par le pédalage. L'installation est assez simple, mais ajoute quelques dizaines de grammes au poids de ton vélo. Le prix des pédales powermeter avec un capteur commence à environ 400€, pour une mesure des deux côtés, le prix peut tout à fait être deux fois plus élevé.

Powermeter sur la manivelle

Il est également possible de fixer des capteurs sur les bras de manivelle, ce qui permet d'obtenir les mêmes performances avec un poids beaucoup plus faible. La question de la compatibilité avec les cadres, les bras de manivelle, les manivelles et les pédaliers est un peu plus compliquée et doit être clarifiée avant l'achat. Les modèles d'entrée de gamme sont disponibles à partir de 200€.

Spider-Powermeter

C'est probablement le type de capteur de puissance que l'on voit le plus souvent, notamment parce qu'il est particulièrement précis et durable. Les jauges de contrainte qui mesurent la force se trouvent dans l'araignée de la manivelle, également appelée spider. Les powermeters Spider ne sont cependant que très peu compatibles, ils ne peuvent donc pas être montés entre les roues et doivent être adaptés avec précision à chaque vélo. Pour ce qui est du prix, tu peux compter sur environ 400€ à 600€.

6. à quoi dois-je faire attention lorsque j'achète un powermeter ?

Tout d'abord, ton powermeter doit être compatible avec ton ordinateur de vélo et ton vélo lui-même. Tu dois aussi te demander combien d'argent tu veux dépenser, quelle importance tu accordes aux économies de poids et si tu préfères une mesure unilatérale ou bilatérale.

7. quels sont les modèles les plus populaires de powermeters ?

Comme pour tous les composants et gadgets pour le vélo, après un certain temps sur le marché, de très bons produits apparaissent et certains fabricants sont particulièrement réputés pour leur haute qualité. Nous en citons quelques-uns dans l'annexe.

Si tu as encore des questions sur le powermètre parfait ou sur le vélo en général, tu peux toujours continuer à consulter notre site. Blog Consulte notre site ou notre L'équipe Demande de l'aide. Et un coup d'œil sur bucycyle.com vaut vraiment la peine, car il est impossible d'acheter des vélos d'occasion de qualité de manière aussi sûre, rapide et simple. acheter ou Vendre. Fouille un peu et peut-être trouveras-tu le vélo de tes rêves. Ou alors, tu peux permettre à quelqu'un d'autre de faire cette découverte en mettant ton vélo en vente. Dans tous les cas, nous vous souhaitons, comme toujours : happy browsing, happy cycling.

Tout sur le powermeter sur le vélo de course | buycycle

Pour surveiller ses performances en cyclisme, il existe différents gadgets sur le marché. Les ordinateurs de vélo sont particulièrement appréciés pour un entraînement ciblé. Les appareils modernes ne mesurent pas seulement la vitesse, le dénivelé ou le temps. A l'aide d'autres capteurs, il est possible de déterminer la fréquence de pédalage ou la fréquence cardiaque, et donc le pouls, par exemple. Les données recueillies facilitent le contrôle et l'amélioration des performances pendant l'entraînement. Les sportifs accordent souvent de l'importance à leur pouls. Cependant, la fréquence cardiaque est fortement influencée par des facteurs externes. Il est plus efficace de s'orienter vers les performances réalisées. Celle-ci peut être mesurée à l'aide d'un powermeter. Cet outil est très populaire dans le cyclisme de compétition depuis un certain temps. Les professionnels utilisent depuis longtemps ce type de contrôle de l'entraînement en raison de la précision de la méthode de mesure et de la facilité de comparaison avec les autres cyclistes. Un powermeter peut également être utile sur VTT . Nous répondons ici aux questions les plus fréquemment posées sur les appareils de mesure de la puissance.

Qu'est-ce qu'un powermeter ?

Un powermeter est un compteur de puissance. Il mesure pendant le cyclisme combien de watts sont générés. Cela se passe en temps réel. La puissance générée en pédalant est la force exercée en appuyant sur les pédales et la fréquence à laquelle on pédale. La fréquence de pédalage signifie le nombre de tours de pédales par minute. Le powermeter mesure donc la force et la fréquence de pédalage, puis un ordinateur de vélo calcule la puissance. Il existe différents types de powermeters qui peuvent être montés sur un vélo de course. La mesure de la puissance par un powermeter est particulièrement fiable, car des facteurs comme l'inclinaison ou la pente du parcours et le vent contraire ne sont pas pertinents pour la mesure. Seule compte la force que le coureur met sur les pédales et à quelle vitesse. La mesure des watts est très précise.

Quand est-ce qu'un powermeter vaut la peine ?

Ceux qui aiment collecter des données en faisant du vélo et les utiliser pour atteindre leurs objectifs d'entraînement utilisent généralement un ordinateur de vélo pour cela. Les ordinateurs de vélo mesurent différentes valeurs comme la vitesse moyenne, les temps, l'altitude et bien plus encore. Il est également possible d'ajouter des capteurs supplémentaires à de nombreux appareils, qui peuvent par exemple calculer la cadence de pédalage ou la fréquence cardiaque.

La fréquence cardiaque, en particulier, ne doit pas être considérée comme une référence pour le suivi de l'entraînement. Après tout, notre pouls dépend de différentes influences extérieures comme les conditions de température, ou de facteurs individuels comme la prise de nourriture ou l'état d'esprit. Par exemple, lors d'une compétition, nous sommes particulièrement nerveux, ce qui est visible dans la fréquence cardiaque. De plus, il y a une différence temporelle entre l'effort et le pouls. En particulier lors de l'entraînement par intervalles, on remarque que le pouls n'atteint son pic qu'après l'effort élevé. La fréquence cardiaque n'est donc pas une source de données fiable pour organiser ton entraînement. Elle indique plutôt comment le corps réagit à l'effort. Atteindre une certaine vitesse moyenne de manière répétée n'est pas non plus une stratégie d'entraînement mature. De même, la vitesse est étroitement liée à d'autres facteurs comme l'inclinaison, la pente du parcours ou le vent contraire. Le powermeter indique combien de puissance est réellement fournie, sans décalage dans le temps. Les temps morts sont également mesurés. Si tu arrêtes de pédaler en descente, tu n'auras pas d'effet d'entraînement. Mais si l'on surveille sa fréquence cardiaque ou sa vitesse moyenne, cela ne se remarque pas. Le powermeter, en revanche, révèle la vérité.

La course peut donc être contrôlée de manière très précise et objective, que ce soit pendant l'entraînement ou la compétition. La mesure supplémentaire de la fréquence cardiaque est néanmoins utile pour les cyclistes afin de se faire une idée de l'intensité de l'entraînement. Par exemple, lors d'un triathlon, on peut mieux se fier aux sensations de son corps et mieux répartir les forces disponibles. Pour cela, il faut avoir l'expérience de la performance et de la sensation corporelle qui en découle. Pour améliorer ses propres performances, il est donc recommandé de documenter ses données avec un powermeter. Grâce à la masse croissante de powermeters achetés, ils sont devenus abordables depuis quelques années et ne sont plus réservés aux professionnels. Il est également possible de se comparer à d'autres cyclistes sur la base des performances. La comparaison avec les entraînements précédents n'est pas non plus à sous-estimer. Enfin, une comparaison de la fréquence cardiaque serait toujours très imprécise en raison des nombreux facteurs décisifs.

Un powermeter aide également à déterminer quel type de sportif tu es. Certains cyclistes aiment plus les sprints, d'autres sont naturellement plus doués pour les longues distances. Un powermeter n'est pas seulement utile pour les cyclistes de course. Les vététistes intéressés peuvent aussi mesurer leurs performances. Cela vaut surtout la peine en raison du nombre souvent élevé de mètres d'altitude franchis. Les powermeters peuvent également être fixés sur un vélo Gravel Bike ou un vélo électrique. L'intérêt d'un powermeter n'est pas seulement de mesurer les performances pour suivre un objectif d'entraînement. Pendant la course, une nouvelle motivation peut naître de la compétition contre soi-même. Il est beaucoup plus facile d'atteindre ses propres limites que de s'entraîner selon son instinct. Un powermeter peut aussi être utile sur le vélo d'appartement. Même pour l'entraînement en salle, on souhaite généralement surveiller ses performances. La distance parcourue est plus facile à déterminer avec un powermeter.

Comment fonctionne un powermeter ?

Il existe différents types de powermeters. La fréquence de pédalage peut être mesurée soit par un aimant sur le pédalier et un capteur sur la base de la chaîne, soit électroniquement en déterminant la longueur de l'onde sinusoïdale générée. La force est généralement déterminée par ce que l'on appelle des jauges de contrainte. Les jauges de contrainte ont une résistance électrique qui change en cas de déformation. La résistance varie en fonction de la force ou de la faiblesse du pédalage. Les données de performance sont collectées par le powermeter et transmises ensuite à l'ordinateur de vélo. Elles y sont calculées et affichées numériquement.

Qu'est-ce qu'un powermeter indique ?

Un powermeter peut afficher la puissance de différentes manières. En premier lieu, il est possible d'afficher la puissance actuelle en watts, actualisée en permanence. Il est également possible d'afficher la puissance à des intervalles de trois, dix ou 30 secondes. Ainsi, l'indication ne varie plus de manière extrême. La cadence doit être calculée par le powermeter, car elle est essentielle pour déterminer la puissance. Le temps de pédalage et l'indice de pédalage peuvent être déduits de la fréquence de pédalage. Le temps de pédalage est le temps total de pédalage moins les phases de roulement pendant lesquelles on ne pédale pas. L'indice de pédalage représente la relation entre le temps total de pédalage et les phases de roulage en pourcentage. Après une séance d'entraînement, il est également possible de consulter la puissance maximale ainsi que la puissance moyenne. Pour la performance moyenne, il est important d'inclure les valeurs nulles. Cela peut être sélectionné dans le menu. En particulier sur les parcours avec de fréquents changements d'altitude, seule la puissance fournie lors de la montée serait prise en compte, et non la puissance au ralenti lors de la descente. La moyenne peut donc être faussée.

La valeur FTP, également appelée functional threshold power, représente la puissance maximale qui peut être maintenue pendant une heure de course. A partir de cette valeur FTP, il est possible de déterminer des zones d'entraînement. Par exemple, dans quelle zone on se régénère activement pendant la course, quand on travaille l'endurance de base, où se situe le seuil de lactate ou quand on roule dans la zone anaérobie. Cela favorise un entraînement ciblé. Après tout, ni un entraînement trop fatigant, ni un entraînement trop reposant n'améliorent les performances. Celui qui suit un plan d'entraînement reçoit donc les données pertinentes. Il est possible d'obtenir un entraînement efficace même avec peu d'heures de vélo par semaine. Le soi-disant Training Stress Score est également appelé charge d'entraînement sur l'application Strava. Il s'agit du temps de repos pendant lequel le corps doit se remettre de l'entraînement. La fréquence cardiaque et la puissance mesurées sont mises en relation avec la valeur FTP. Le temps de repos est particulièrement important pour obtenir un effet d'entraînement. Pendant ce temps, les muscles se régénèrent et se construisent. Le powermètre pour vélo de course permet de comparer particulièrement bien les performances de différents sportifs. Cela est dû à l'affichage de la puissance liée au poids, c'est-à-dire les watts par kilogramme.

Pour les powermeters qui mesurent les deux côtés, d'autres valeurs peuvent être mesurées. TE, c'est-à-dire torque effectiveness, représente l'efficacité du couple. Le couple positif et le couple négatif sont pris en compte dans l'évaluation. Chaque jambe est calculée séparément. Le couple positif est la force qui pousse la pédale vers le bas. Le couple négatif est la force opposée de la jambe arrière. Le pedal smoothness indique la régularité du pédalage. L'équilibre montre encore une fois séparément comment la répartition de la puissance totale des deux jambes varie.

Quels sont les powermeters disponibles ?

Il existe différents types de powermeters sur le marché. Les powermeters peuvent mesurer un côté ou les deux. Dans le cas de la mesure unilatérale, la mesure est généralement effectuée à gauche par un capteur sur la pédale ou le bras de manivelle. La mesure bilatérale est effectuée par deux capteurs qui sont indépendants l'un de l'autre. Une mesure bilatérale est utile pour savoir quelle jambe est la plus performante. Ce déséquilibre peut être attribué à différentes causes. Des jambes plus ou moins longues, des muscles plus ou moins développés ou une mauvaise position des hanches sont des raisons anatomiques. Un déséquilibre peut également être renforcé par la fatigue pendant le cyclisme. Une mesure unilatérale double souvent les valeurs pour déterminer l'autre jambe. Il en résulte des valeurs de puissance imprécises. Les powermeters avec une mesure unilatérale sont généralement plus économiques. Avec une mesure bilatérale, les erreurs de mesure et les interférences dues aux deux capteurs sont également plus probables. Les différents types de powermeters sont présentés ci-dessous.

Pédales de powermeter

Les pédales powermeter sont des compteurs de puissance sur les pédales. La force exercée sur les pédales lors du pédalage peut être mesurée et, avec la fréquence de pédalage, calculée en puissance sous forme de watts. L'installation est très simple. Ainsi, les pédales powermeter peuvent être échangées rapidement entre différents vélos. Les pédales powermeter s'adaptent généralement aux manivelles modernes, il ne devrait donc pas y avoir de problèmes lors de l'installation. Cependant, les pédales sont plus lourdes avec ce type de capteur de puissance. Cela est dû aux jauges de contrainte qui sont nécessaires pour déterminer la force, ainsi qu'à la batterie. Avant d'acheter un tel système de pédales, tu dois cependant te renseigner, en tant que conducteur de chaussures à clic, si les pédales sont compatibles avec les cales de chaussures. Le prix des pédales powermeter avec un capteur commence à environ 400€. Pour une mesure des deux côtés, le prix peut être deux fois plus élevé.

Powermeter sur la manivelle

Les powermeters peuvent mesurer la puissance sur un ou deux bras de manivelle. Ici aussi, la force est mesurée par des jauges de contrainte. Les powermeters sont très légers sur la manivelle. Comme chaque gramme compte dans le cyclisme, ce qui peut t'empêcher de réaliser ton meilleur temps rend ce type de capteur de puissance particulièrement attractif. De plus, ils ne sont pas considérés comme particulièrement chers par rapport aux autres capteurs de puissance. Malheureusement, il arrive que certains powermeters sur la manivelle soient incompatibles avec les cadres des vieux vélos. Il faut donc faire attention à cela avant d'acheter. Pour la variante unilatérale du powermeter sur la manivelle, il faut veiller à ce que le bras de manivelle soit adapté à la garniture de manivelle. Le bras de manivelle doit donc avoir la même longueur que le bras de manivelle de l'autre côté sans powermeter. Dans le cas de la variante bilatérale, le jeu de manivelles et le powermeter doivent être compatibles avec le pédalier du vélo. Le prix des powermeters sur les manivelles varie entre 200€ et 800€ par côté. Ils sont donc généralement un peu moins chers que les pédales powermeter.

Spider-Powermeter

C'est probablement le type de dynamomètre que l'on voit le plus souvent. Les jauges de contrainte, qui mesurent la force, se trouvent dans l'araignée de la manivelle. L'araignée de manivelle est également appelée spider. Les powermeters spider existent dans une multitude de tailles et de formes. Ainsi, il est possible de trouver un modèle pour chaque pédalier et chaque plateau. Les sportifs professionnels utilisent depuis longtemps cette méthode de mesure de la puissance. Cela est dû à la précision garantie par les powermeters Spider. De plus, ils sont considérés comme particulièrement durables. Cependant, les powermeters Spider ne sont pas aussi faciles à changer que les pédales de powermeters par exemple. Ils ne peuvent donc pas forcément être utilisés sur différents vélos pour l'entraînement. Cela est également dû à la compatibilité limitée des powermeters Spider. Ils doivent être adaptés de manière relativement précise à ton propre vélo. Avant l'achat, il faut donc veiller à ce que le powermètre Spider soit adapté à la manivelle et au diamètre des trous. Pour ce qui est du prix, il faut compter entre 400€ et 600€. Les powermeters Spider se situent donc dans la moyenne.

A quoi dois-je faire attention lorsque j'achète un powermeter ?

Avant d'acheter un powermeter, tu dois te demander si tu préfères une mesure unilatérale ou bilatérale. Cela a des conséquences sur la variante de mesure que l'on devrait examiner pour les appareils. Tu peux aussi réfléchir à l'avance au prix que tu es prêt à payer. Le powermeter doit également être compatible avec ton propre ordinateur de vélo. Dans le cyclisme, chaque gramme compte pour atteindre les meilleures performances. C'est pourquoi il est également important de regarder le poids indiqué sur le powermeter avant l'achat, afin de ne pas s'énerver après coup.

Quels sont les modèles les plus populaires de powermeters ?

Comme pour tous les composants et gadgets pour le vélo, les produits particulièrement bons se cristallisent après un certain temps sur le marché. Il y a aussi quelques fabricants qui sont synonymes de haute qualité. Quelques-uns d'entre eux sont cités ci-dessous. Il ne s'agit pas d'être exhaustif.

Pédales de powermeter

Favero Electronics est un producteur italien. Il a mis sur le marché la pédale de powermeter Assioma Uno ou Assioma due, qui se distingue particulièrement par son faible poids. Assioma uno mesure d'un seul côté, Assioma due des deux côtés. Garmin propose également de bonnes pédales de powermeter. Les pédales Garmin Rally ainsi que les pédales Garmin Vector sont populaires. Wahoo ou Powertap construisent aussi des pédales powermeter populaires. Wahoo propose des modèles comme la Powrlink zero. La marque Look est plutôt inconnue du grand public. Les pédales Look Keo misent sur l'électronique SRM et offrent une grande qualité.

Powermeter sur la manivelle

Stages Cycling est une entreprise américaine et est considérée comme l'une des entreprises les plus connues pour la fabrication de systèmes de manivelles. Ils sont compatibles avec les manivelles des plus grands fabricants de composants. Que ce soit Shimano, Campagnolo, Sram ou Cannondale. Les capteurs de puissance existent aussi bien d'un côté que des deux côtés. Les wattmètres de States Cycling ont une longue durée de vie des piles. D'autres fabricants de powermeters sur la manivelle sont Shimano lui-même, mais aussi 4iii Innovations, Pioneer ou Rotor. 4iii propose par exemple les powermeters Precision. La série Sram dub est également une série de powermeters bien connue pour la manivelle. Power2max fabrique des wattmètres bilatéraux pour la manivelle. La Shimano dura-ace est probablement l'une des garnitures de manivelles bilatérales avec powermeter les plus répandues. Il existe aussi des bras de manivelle avec powermètre pour la Shimano 105 ou la Shimano Ultegra. Le Sram rival axs peut être complété par un powermeter adapté, tout comme le Sram red. Pour le powermeter sur la manivelle, Rotor propose le Rotor inpower ou 2inpower.

Spider-Powermeter

SRM signifie Schoberer Rad Messtechnik. Ils fabriquent principalement des powermeters Spider. Le SRM Origin est particulièrement intéressant, car il offre une grande marge de manœuvre pour sa propre configuration. L'axe, la manivelle et les plateaux peuvent être adaptés à tes besoins. Il est donc possible de choisir le modèle qui convient à ton cadre de vélo et à ton pédalier. Rotor, FSA ou Quarq produisent également d'excellents powermeters Spider. Il ne faut pas confondre SRM avec la marque Sram. Elle produit également de bons powermeters spider comme le Sram AXS. La société Rotor, par exemple, a mis sur le marché le powermeter INspider.