4,8 - Excellent
  • Le plus grand choix d'Europe
  • Uniquement les vendeurs certifiés
  • Protection des acheteurs
  • Financement
Le plus grand choix d'Europe
Uniquement les vendeurs certifiés
Protection des acheteurs
Financement

Group Ride Etiquette

Group Ride Etiquette

Comment se comporter lors d'un group ride ?

On ne parle pas la bouche pleine, on se tient les portes, on n'interrompt personne quand on parle, le premier qui crie Shotgun est assis devant dans la voiture. On jette les chaussettes directement dans la machine à laver au lieu de les laisser par terre et on signale par un signe de la main les coups de pédale et les obstacles sur la route. Ces innombrables règles non écrites déterminent la cohabitation pacifique dans une culture et si les deux derniers exemples en particulier t'ont laissé perplexe, ce blogpost est fait pour toi.

La culture du vélo a aussi son épais manuel de choses à faire et à ne pas faire, et elles ne sont nulle part plus importantes (pour la vie) que dans les Group Rides. Les rides en groupe sont la colonne vertébrale de la communauté cycliste, c'est là que les débutants apprennent et se connectent, c'est là que les avancés s'entraînent et partagent leurs connaissances, c'est là que la culture cycliste vit et respire - si on respecte quelques règles. Nous t'expliquons dans ce règlement ce que tu dois absolument garder à l'esprit lors de tes rides en groupe.

📖
Boîte de vocabulaire bucycyle : Avant de commencer, nous avons expliqué ici quelques expressions de base pour les novices parmi toi.

Rouler dans le vent/pull : Rouler en tête de ta formation, c'est-à-dire en premier:r. C'est généralement le cas des cyclistes expérimentés et en bonne condition physique, qui subissent le plus de résistance à l'air et épargnent ainsi au reste du groupe un effort dans le sillage du vent. Mais on se relaie à tour de rôle.

S'engager/se désengager : Soit on retourne dans une ligne de un par le principe de la fermeture éclair, soit le groupe s'aligne dans une ligne de deux.

Push : Déterminer la vitesse du groupe, c'est ce que font ceux qui roulent dans le vent (en tenant compte du groupe, bien sûr).

Half-Wheeling (demi-tour) : Si dans une ligne de deux, ton:e voisin:e roule plus vite et une demi-roue devant toi, le risque d'accident augmente.

Le pas de côté : Pour étirer les jambes et détendre les fesses, ou pour avoir plus de force dans les montées par exemple, tu peux passer en position de pédalage en équilibre et pédaler debout. Cela change la résistance de l'air pour les cyclistes derrière toi.

DOs

1. tu sais dans quoi tu t'engages

Sur la plupart des rides de groupe, l'itinéraire approximatif est communiqué à tous les participants avant le départ. Regarde-la et évalue si tu es prêt à relever le défi. Si tu n'es pas sûr, demande aux autres cyclistes la vitesse prévue ou les montées. Il n'y a pas de questions stupides, ce ne serait stupide que si tu es surmené et que les autres doivent t'attendre constamment.

2. sois ponctuel et préparé

Personne n'aime attendre, toi non plus, alors sois à l'heure et à l'aise. bien équipé Au lieu de rendez-vous convenu. Pense à suffisamment de nourriture et d'eau, à un sac à dos. Kit de dépannageune petite pompe, un peu de monnaie et ta carte d'identité. Bien sûr, il peut arriver que tu oublies quelque chose et la plupart des cyclistes te prêteront volontiers une pompe ou t'offriront une barre énergétique, mais ces exceptions ne doivent pas devenir la règle.

3. fais des signes de la main et communique avec le groupe

Il n'y a rien de pire que de foncer dans un nid-de-poule à 30km/h. Fais des signes de la main en présence d'obstacles comme des branches, des nids de poule, des tessons de verre ou des véhicules arrivant en sens inverse. Si tu ne te sens pas assez sûr de toi pour enlever tes mains de la route, tu peux le faire. Guidon Si tu as l'intention de te mettre en selle, crie un avertissement pour les cyclistes derrière toi et si tu te mets en selle, un avertissement verbal est important.

🙋🏽
D'autres changements brusques doivent également être communiqués au groupe, les principaux signes de la main à cet effet sont :

Main plate verticale vers le haut : "Attention". Utilisé surtout aux croisements ou aux bifurcations, il indique aux autres qu'ils sont prêts à freiner.

Main plate vers la gauche ou la droite : "Tourner". Doit être utilisé par tous, pas seulement par ceux qui roulent dans le vent.

Avec le doigt vers la gauche ou la droite : "Obstacle devant". Dès que tu vois un obstacle, pointe-le le plus tôt possible pour avertir les autres et leur demander de faire attention.

Bras vers le bas, paume vers l'arrière : "Ralentir". Peut être utilisé par tous, mais surtout par ceux qui sont en pull.

Un petit signe avec le coude droit : "Se relayer". Ce geste n'est utilisé que par les coureurs en pull lorsqu'ils veulent être relevés. Un coup d'œil à gauche et à droite pour s'assurer que le moment est bon et sûr pour un changement, avant que les premiers ne se laissent un peu distancer et que les deuxièmes de la file ne changent en avant.

Bras pointé vers le bas, geste d'essuyage avec la paume de la main en direction du sol : "Gravier en avant".

Bras pointé vers le bas, geste d'essuyage de gauche à droite avec la paume de la main vers l'avant : "rails".

Se taper deux fois les fesses à droite ou signaler avec la main qu'on se lève : "Coup de pied retourné". Le ou la cycliste se lèvera sur la selle, ce qui influencera la résistance de l'air des cyclistes derrière lui/elle.
De gauche à droite : prudence, tourner (à droite), obstacle en avant
De gauche à droite : Se détacher, Ralentir, Gravier en avant

4. sois attentif à la vitesse que tu choisis

Si tu roules dans le vent, n'oublie pas que tu n'es pas seul et que les autres cyclistes ont une condition physique différente. Celui qui roule en tête détermine la vitesse de l'ensemble du groupe et doit donc faire particulièrement attention à eux. Si tu ne te sens pas suffisamment stimulé, il est plus agréable pour tous de rouler plus longtemps en pull au lieu de rouler plus vite et de se dépenser ainsi. Les coureurs de la troisième ligne sont généralement bien placés pour évaluer s'ils roulent trop vite ou trop lentement et devraient le faire savoir au groupe de tête afin de trouver un style de conduite agréable pour tous.

Cette attention est particulièrement importante dans et juste après les virages et pendant les sessions d'escalade, car il peut être difficile de garder le groupe ensemble. Le moins que l'on puisse faire, c'est d'attendre tout le monde au sommet. Attendre vraiment, laisser l'un ou l'autre se reposer un peu en haut et si cela dure vraiment trop longtemps... revenir en arrière et faire la montée une deuxième fois !

Si tu n'arrives pas à suivre, dis au groupe que tu souhaites rester à l'arrière de la formation. Changer de position est bien mieux que de se fatiguer et de perdre complètement le fil en laissant les autres t'attendre.

5. respecte le code de la route

Celui qui brûle les feux rouges ou ne respecte pas d'autres règles ne met pas seulement sa personne et le groupe en danger et commet manifestement une infraction, mais il nuit aussi à l'ambiance du groupe et à la réputation des cyclistes en général. Laisse donc tomber et roule raisonnablement. Cela implique de rouler en ligne droite sans faire de virages inattendus, de jeter un coup d'œil derrière soi avant de changer de voie, de rouler le plus à droite possible et de laisser de la place aux autres usagers de la route.

6. partir ensemble, arriver ensemble

C'est peut-être la règle la plus importante. Si vous commencez en groupe, vous finissez en groupe. Cela signifie que vous vous attendez les uns les autres, que vous êtes serviables et prévenants. C'est la seule façon de s'assurer que chacun passe un bon moment et rentre à la maison en toute sécurité.

DON'T's

7. ne soyez pas des half-wheelers:intérieur

Lorsque tu roules à deux, il est encore plus important que d'habitude de suivre la vitesse du groupe pour éviter les accidents. Si tu roules plus vite que tes voisins, tu risques non seulement une collision avec les coureurs devant toi s'ils doivent ralentir ou changer de style de conduite, mais aussi avec les coureurs à côté de toi. Conduis avec ton guidon à la même hauteur l'un à côté de l'autre. En plus d'être dangereux, le half-wheeling perturbe la vitesse du groupe et c'est tout simplement agaçant si l'un d'entre eux veut toujours aller un peu plus vite.

8. ne pas conduire de manière imprévisible

Si tu t'écartes souvent de ta ligne de conduite sans en informer le groupe, non seulement cela rend les autres coureurs nerveux, mais cela augmente aussi ton risque d'accident. Ne fais donc pas de détours inutiles et non annoncés pour protéger ton groupe, toi et ta réputation.

9. ne touche pas au frein

Bien sûr, seulement si un obstacle soudain ne l'exige pas absolument (bien que, dans l'idéal, il ait été annoncé à l'avance, de sorte qu'il ne soit pas nécessaire de réagir brusquement). Si tu veux ralentir la vitesse, utilise plutôt la résistance de l'air pour te ralentir, mets-toi brièvement debout ou pédale un peu plus lentement. Cela rend les changements de vitesse moins brusques pour tout le monde et permet un ride smoothen.

10. ne te joins pas à d'autres rides sans invitation

Qui n'est pas content de voir d'autres motards lors d'une randonnée ? Mais si saluer est un must ici, peu de gens aiment se joindre à un groupe ou à un coureur individuel sans y être invité. Bien sûr, ils ont peut-être l'air sympa et roulent à votre rythme et dans votre style, mais demandez si vous pouvez pédaler avec eux avant de le faire. Enfin, sois poli.

11. distribue ta morve dans la rue, pas sur les maillots de ceux qui sont derrière toi

Attention aux novices, les mouchoirs restent à la maison pendant le ride. Ce qui semble un peu inhabituel au début devient rapidement plus normal. Mais rouler à travers le nuage d'éternuement ou pire des cyclistes devant toi est et sera toujours dégoûtant. Si tu dois te moucher, jette un coup d'œil derrière toi, tourne-toi un peu sur le côté (en l'annonçant bien sûr) et fais tes besoins nasaux.

12. pas d'attaques sur un group ride

Si tu participes à une course sociale qui n'est pas explicitement destinée à des coureurs expérimentés, afin de te préparer à la course, tu dois être prêt. Les situations de course Les attaques et autres défis n'ont pas leur place. Si tu te sens fort et que tu veux le prouver, alors roule un peu plus longtemps dans le vent - tu peux te dépenser et les autres sont contents.

13. ne met pas le groupe en danger

Surtout si tu es en tête, tu as une responsabilité particulière et tu dois penser à tout le groupe. Est-ce que tout le monde va réussir à passer le feu vert et y a-t-il assez de place pour que nous puissions tous tourner à gauche l'un derrière l'autre ? Personne ne devrait avoir à choisir entre sa propre sécurité et le fait de rejoindre le groupe.

Plus tu rouleras et plus tu participeras à des randonnées en groupe, plus ces règles deviendront évidentes pour toi et, à long terme, tu apprendras à bien évaluer les nouveaux groupes. Et plus tu te sentiras à l'aise dans ces constellations de groupes, car c'est de cela qu'il s'agit en fin de compte : pouvoir partager sa passion du vélo avec d'autres.

Mais s'il te manque encore un vélo parfait pour ton prochain Group Ride ou si tu souhaites vendre ton vieux buddy sur deux roues, alors bucycyle C'est ta meilleure adresse. Si tu as des questions sur l'achat, la vente et le vélo, tu trouveras des réponses sur notre site. Blog Tu peux aussi demander de l'aide à notre L'équipe Renseigne-toi. En attendant, nous vous souhaitons, comme toujours : happy browsing, happy cycyling (en groupe ou non) !