4,8 - Excellent
  • Le plus grand choix d'Europe
  • Uniquement les vendeurs certifiés
  • Protection des acheteurs
  • Financement
Le plus grand choix d'Europe
Uniquement les vendeurs certifiés
Protection des acheteurs
Financement

Conseils pour ta première course à vélo

Conseils pour ta première course à vélo

Que faire avant la première grande compétition ?

C'est la rentrée Saison cyclisteEt elle bat son plein : beaucoup d'entre nous sont littéralement scotchés à leur écran depuis des semaines pour suivre le Giro, Vlaanderen et bien sûr la course. Tour de France. Et certains cyclistes expérimentés peuvent ressentir de l'empathie pour les visages déformés par la douleur pendant les longues ascensions, mais aussi pour l'euphorie sur le podium. Mais d'autres, qui n'ont jamais participé à une course, ont envie de vivre cette expérience incomparable. Mais par où commencer ? De quelle course s'agit-il, avec qui, où, et comment s'y préparer idéalement ? Pour ceux d'entre vous qui ont envie de courir, ces conseils sont pour vous.

1. découvre ton type de course

Il existe différents types de courses de vélo, et pour que tu t'amuses vraiment, il est important que tu participes à la course qui te convient le mieux !

Contre la montre : Le nom tient ses promesses. Dans ces courses, tu es seul contre la montre. Si tu n'as pas encore le courage de faire partie d'un grand peloton, c'est idéal, car tu pars individuellement. D'un autre côté, les virages serrés à vitesse maximale ne sont pas pour les nerfs fragiles, ni pour les coureurs moins expérimentés techniquement.

Les courses sur route : Ces courses font entre 50 et 100 km et sont plutôt conçues pour les équipes, et dans une telle course, tu as définitivement l'avantage. Mais tu peux aussi courir seul. Il y a le départ en masse classique, à partir duquel les cyclistes se battent peu à peu pour arriver en tête.

Criterium : la variante la plus stressante, la plus rapide et la plus dangereuse d'une course sur route. Ici, il n'y a pas de zones de ravitaillement ou de pauses toilettes, les courses sont en effet beaucoup plus courtes et le parcours est généralement parcouru plusieurs fois. En tant que débutant:e, ce n'est peut-être pas le meilleur choix...

De gauche à droite : Contre-la-montre, Critérium, Course sur route

Course par étapes : Ici, différentes étapes peuvent signifier différentes formes de course. Tu peux donc faire des courses contre la montre, des courses sur route et des critériums les uns après les autres. Dans les courses de plusieurs jours, une étape est parcourue chaque jour. Après chaque course, ton temps est enregistré, celui ou celle qui a le plus petit temps total gagne !

2. sois habitué à des rides en groupe

Dans la plupart des courses, il y a des centaines de coureurs. Et non seulement vous allez tous très vite, mais vous roulez souvent très près les uns des autres et de manière assez chaotique. Donc, si tu as déjà fait quelques tours avec tes amis cyclistes avant la première course, tu peux t'attendre à ce qu'il y ait beaucoup de monde.Les copains Tu peux non seulement apprendre les règles Règles de conduite Tu apprendras également comment profiter du sillage des autres ou comment les dynamiques de groupe changent pendant les longs trajets et comment tu peux te positionner au mieux.

3. lis les informations sur le parcours

Tu dois toujours savoir le mieux possible ce qui t'attend pendant la course. La plupart des événements fournissent une carte de leur parcours que tu peux consulter à loisir : Tu sauras ainsi exactement si et où il y a des collines, des sprints ou la durée approximative d'une escalade. Cela te permet de gérer intelligemment ton énergie pendant la course et de te préparer aux risques potentiels, par exemple si les routes deviennent tout à coup très étroites ou sinueuses. Une petite astuce consiste à noter les points importants du parcours sur une petite antisèche et à la coller sur le tube supérieur ou à la glisser dans le maillot...

Carte de la neuvième étape du Tour de France 2023 : On peut lire clairement les distances, les montées et les descentes !

Et tant que tu es en train de lire les informations de l'organisateur, l'idéal est de trouver toutes les données marginales importantes : Où peux-tu te garer à proximité, quand dois-tu être là, y a-t-il une vitesse minimale, dois-tu assister à un briefing de la course ou y a-t-il un bloc de départ spécifique pour toi ? Ainsi, tu commenceras la journée de la course de manière détendue et préparée et tu t'épargneras un stress inutile de dernière minute !

4. s'entraîne dans des conditions de course

Choisis des parcours qui ressemblent à la piste de course et parcours-les plusieurs fois, de préférence en groupe. Si la course est longue, tu peux ainsi travailler ta condition physique à temps et développer tes muscles pour les séances d'escalade. Il est préférable de pédaler sur les parcours d'entraînement avec l'équipement que tu utiliseras pour la course. De cette façon, tu peux savoir à l'avance si ton pantalon te coupe, si ton casque est trop lourd ou si tu as besoin d'un autre casque. Casque tes chaussures sont trop petites. Et en ce qui concerne ton alimentation : pendant ton temps d'entraînement, tu peux essayer ce qui te donne le plus de force sur le vélo, que ce soit une banane, une barre ou un gel énergétique ou une boisson isotonique. Le fait que tu apprennes aussi à manger et à boire en pleine course est encore plus pratique.

5. pas d'expériences

Commencer un tout nouveau régime la semaine précédant la course ne perturbera pas seulement ton estomac, mais aussi ta condition physique globale. Tenez-vous-en donc aux en-cas traditionnels que vous connaissez et qui fonctionnent pour vous. Il en va de même pour l'équipement comme le maillot, le casque ou les chaussures.

6. ton équipement est prêt à l'emploi

Pour cela, il faut avant tout vérifier ton vélo. Vérifie la pression des pneus PneusComment fonctionne le moteur ? Les changements de vitesse Si les freins fonctionnent, si les pneus sont en bon état. Pas de fissures Et pour finir, nettoie et lubrifie ta chaîne. La veille, il est préférable de préparer tout ce dont tu as besoin pour la course. Prépare ton haut, ton short, tes chaussettes, tes chaussures, ton casque et tes gants, remplis ta bouteille d'eau, prépare un sac à dos. Coupe-ventdes surchaussures, un kit de dépannage et Multitool Mets un sac de selle dans ton sac à dos et pense à suffisamment de nourriture. Si tu pédales pendant une heure, une bouteille d'eau et un gel énergétique devraient suffire.

tout inclus : vêtements de vélo, eau, kit de dépannage et de premiers secours, powermeter et gants

7. la veille, sois tranquille

Essaie de bien dormir et assez longtemps la semaine précédant la course. Il faut compter au moins sept heures... Une fois que tu as vérifié ton vélo, tu peux faire un dernier tour sur celui-ci pour te détendre, ce qui maintient les muscles en éveil et te prépare en douceur à la course.

8. prend son petit déjeuner. A tout prix.

Le matin de la course, tu es très excité. Bien sûr, et même si cela peut être difficile pour l'estomac : C'EST QUELQUE CHOSE. Au moins deux heures avant la course, tu devrais prendre un petit-déjeuner riche en protéines et en glucides. Cela peut paraître beaucoup, mais la plupart du temps, un porridge et un toast avec du beurre de cacahuètes suffisent. Et : n'oublie pas de boire suffisamment. Ton corps te remerciera. Une fois que tu es sur place, que tu as récupéré ton dossard et que tu es allé une dernière fois aux toilettes, rien ne peut plus aller de travers. Tu t'es préparé, tu as pensé à tout : Let's ride.

9. positionne-toi correctement

Tu l'as sûrement déjà appris lors de tes courses de groupe, mais se précipiter en avant dès le début n'est pas une bonne idée et ne fait que consommer de l'énergie inutilement. Reste dans le peloton jusqu'à la fin du parcours, c'est-à-dire Au cœur du Peloton, profite de l'ombre des autres coureurs et reste en dessous de ta zone anaérobie. Si tu n'es pas un très bon grimpeur, assure-toi de commencer les climats relativement loin devant pour ne pas te faire complètement distancer. Vers la fin de la course, tu peux te donner à fond : et tu passeras devant beaucoup de monde !

10. s'amuser

Ne le stresse pas. C'est ta toute première course, personne n'attend de toi que tu sois parmi les premiers à franchir la ligne d'arrivée ou même que tu gagnes complètement. Tant que tu as eu une course sans problème, sûre et pas trop fatigante, tu as fait tout ce qu'il fallait. Profite de cette occasion pour apprendre des athlètes plus expérimentés et acquiert ainsi une expérience importante qui t'aidera à chaque course. Ta première victoire viendra aussi... En attendant, amuse-toi et sois fier de ce que tu as accompli !

S'il ne te manque plus que le vélo parfait pour ta première compétition ? nous, chez buycycle Nous sommes là pour toi. Bien sûr : chez nous, tu trouveras plus de 6000 vélos de course d'occasion jusqu'à 70% moins chers. Et si tu as des questions sur ton vélo parfait Vélo de course ou ta première course, le Blog Mais tu peux aussi contacter notre L'équipe. Pour l'instant, nous vous souhaitons : happy Tour-de-France-binging, happy buycycle-browsing et happy racing !